Règlement JEF – Année 2018

Article 1. Le Circuit Jeunesse Échiquéenne Francophone (ci-après appelé «JEF») est une compétition annuelle supervisée par la FEFB et qui se compose de plusieurs journées (rondes) organisées par des clubs affiliés à la FEFB au cours de l’année calendrier. Elle est destinée aux jeunes qui n’ont pas 20 ans au 1er janvier de l’année en cours. L’ensemble des classements des différentes journées permet d’établir le classement final de l’année en cours et les différents lauréats.

 

Article 2. Le JEF vise à augmenter le niveau de jeu chez les jeunes de moins de 20 ans en zone francophone et a pour objectifs :

  • offrir aux jeunes un circuit de compétitions dans toute la francophonie belge.
  • stimuler et offrir aux clubs participants une optimalisation de leur travail auprès de la jeunesse.
  • créer/développer un esprit de compétition dans une ambiance conviviale
  • mettre en pratique les connaissances acquises
  • permettre un développement de la socialisation individuelle

Pour atteindre cet objectif, le JEF veille chaque année à la répartition géographique, à l'uniformité et aux paramètres de qualité des tournois participants.

 

Dans cet esprit, les jeunes des fédérations néerlandophones et germanophones ou de fédérations étrangères peuvent également participer au JEF (et concourir pour le classement final).

Le JEF n'est pas un groupe d'intérêt des clubs participants, il ne cherche pas de profit financier.

 

Article 3. Tous les clubs affiliés à la FEFB peuvent prétendre à l'organisation d'une étape du JEF.

À titre exceptionnel et à défaut d’une candidature d’un club, une organisation non affiliée à la FEFB pourrait prétendre à l'organisation d'un JEF en posant sa candidature au Directeur de la jeunesse FEFB.

Le calendrier est établi au fur et à mesure de l'acceptation des candidatures et vise une répartition homogène au sein des différentes régions de Wallonie et de la région bruxelloise.

Article 4. Le calendrier est défini par le Directeur de la Jeunesse en essayant de respecter la règle d’un JEF par mois (sauf juillet et août) et en évitant les autres compétitions jeunesse (Individuels francophones et Championnats de Belgique). Il évitera la concurrence entre les tournois et initiatives organisés par les clubs.

La ronde du mois de décembre, en fonction du calendrier des fêtes de fin d’année peut parfois ne pas avoir lieu. Il y a donc 9 ou 10 étapes.

Le jour est le samedi ou le dimanche selon les souhaits du club organisateur.

Article 5. Les pré-inscriptions se font via le programme de « Licence G » et ont lieu jusqu'à 20h la veille du tournoi via le site de la FEFB : http://www.frbe-kbsb.be/sites/manager/GestionLICENCES_G/menu_licences_g.php

 

Le droit d'inscription par jeune est de maximum € 5 pour un JEF en 7 rondes et maximum € 7 pour un JEF en 9 rondes.

 

Une augmentation du droit d'inscription jusqu'à € 10 est acceptée pour les inscriptions sur place le jour même.

La participation au tournoi peut se faire le jour même jusqu'à 30 minutes avant le début du tournoi. Cetteheure de début peut être adaptée sous réserve d'acceptation du Directeur de la jeunesse FEFB.

Les organisateurs peuvent refuser, pour un motif valable, tout joueur.

Article 6. La cadence des rondes est la suivante

 

Pour les étapes à 9 rondes : 9 rondes de 15’ chacune.

    • 10h -10h45 confirmation des inscriptions
    • 10h45-11h mot d'accueil, rappel de certaines règles.
    • 11h R1
    • 11h40 R2
    • 12h20 R3
    • 12h50-13h20 pause midi
    • 13h20 R4
    • 14h R5
    • 14h40 R6
    • 15h10-15h30 pause après-midi
    • 15h30 R7
    • 16h10 R8
    • 16h40 R9
    • Vers 17h30 remise des prix

Si les rondes sont terminées plus rapidement, l’organisateur peut les enchaîner mais il doit prévoir une pause de 30 minutes à midi et de minimum 10 minutes après la 6ème ronde.

 

Pour les étapes à 7 rondes : 7 rondes de 15’ chacune.

      • 12h30-13h15 confirmation des inscriptions
      • 13h15-13h30 mot d'accueil, rappel de certaines règles.
      • 13h30-14h R1
      • 14h10-14h40 R2
      • 14h50-15h20 R3
      • 15h30-16h R4
      • 16h-16h15 pause
      • 16h15-16h45 R5
      • 16h55-17h25 R6
      • 17h35-18h05 R7.
      • Vers 18h15 remise des prix

Si les rondes sont terminées plus rapidement, l’organisateur peut les enchaîner mais il doit prévoir une pause de 15 minutes après la 3e ou 4e ronde.

 

Des dérogations à cet horaire peuvent être admises si approuvées par le Directeur de la Jeunesse

 

Article 7. Système de Tournoi

Le règlement de la F.I.D.É. pour les parties d’échecs rapides est d’application, avec un temps de réflexion de 15 minutes par joueur. L’article A.4 (échecs rapides sans supervision suffisante) des règles de la FIDE est d’application, ainsi que la directive III (parties sans incrément incluant une fin au K.O.). Les exceptions et précisions suivantes sont d’application :

  • Un joueur ne peut pas réclamer le gain avant le troisième coup illégal de son adversaire. Lors des deux premiers coups illégaux constatés par l’arbitre, l’arbitre ajoute 2 minutes de temps de réflexion à l’adversaire du joueur qui a achevé un coup illégal.
  • Chaque joueur peut avoir sur lui un Gsm ou tout autre appareil électronique, à condition que celui-ci soit éteint durant les parties (couper le son ne suffit pas). Si un appareil émet un son, ou s'il est clair que celui-ci n'est pas éteint, 5 minutes seront retirées à la pendule de son propriétaire, sauf si l'arbitre en décide autrement. Si le temps restant est inférieur à 5 minutes, la partie sera perdue.
  • Chaque joueur qui a un comportement antisportif (tentative de triche délibérée, tentative d'intimidation de l'adversaire, ...) sera averti par l'arbitre. Lors du second avertissement, l'arbitre arrêtera la partie en cours et déclarera l'adversaire vainqueur.
  • Si un joueur n’est pas présent au début de la partie, sa pendule est mise en route par l’arbitre. La partie est perdue quand tout son temps est écoulé.

 

En fonction de l’expérience du joueur, l’arbitre fera preuve de pédagogie dans l’application des règles.

Article 8. Les appariements se font selon le système suisse, en 7 ou 9 rondes. La cadence est de 15 minutes QPF. Toutes les catégories d'âge jouent dans le même tournoi.

Dans les tournois à 7 rondes, un système d'appariement accéléré est mis en place comme suit : 1 extra point est attribué à tous les joueurs ayant une cote ELO. Ces extra-points sont retirés progressivement (0,5 point est ôté à chaque ronde à partir de la fin de la seconde ronde).

Article 9. Le classement initial des joueurs, déterminant les appariements, se fait selon le classement ELO belge le plus récent (l'organisateur vérifie, la veille du JEF, qu'il possède bien la dernière version de la base de données "Player.dbf" publiée sur le site de la FRBE).

Article 10. Le système de départage à utiliser pour le classement de la ronde est le suivant : Buchholz médian / Résultat Mutuel / Nombre de Victoires / Buchholz Cumulatif.

Article 11. Les 2 joueurs doivent venir donner leur résultat ensemble à la table d’arbitrage.

Article 12. Les récompenses à prévoir à chaque étape sont liées aux catégories.

Les catégories sont fixées en fonction de l’âge au 1er janvier de l’année en cours :

-20 ans (moins de 20 ans)

-16 (moins de 16 ans)

-14 ans (moins de 14 ans)

-12 (moins de 12 ans)

-10 (moins de 10 ans)

-8 (moins de 8 ans)

 

Et une catégorie féminine.

 

Les 3 premiers dugénéral et le premierdechaquecatégorie reçoivent une coupe.

Les prix ne sont pas cumulatifs : il y a priorité au classement général avant les classements par catégorie et avant la catégorie féminine

Néanmoins, les catégories sans ou avec un seul participant seront supprimées.

 

Article 13. Le JEF a lieu par année civile et un classement annuel est établi en fonction des résultats de toutes les rondes. Il y a un classement général « global », un classement général selon les catégories d’âge données ci-dessus et un classement général de la catégorie féminine.

Lors de chaque ronde, les points suivants sont attribués, tant pour le classement général que pour les catégories d’âge :

    • 1er 150 points
    • 2ème 120 points
    • 3ème 100 points
    • 4ème 85 points
    • 5ème 70 points
    • 6ème 65 points
    • 7ème 60 points
    • 8ème 55 points
    • 9ème 50 points
    • 10ème 45 points
    • 11ème 40 points
    • 12ème 35 points
    • 13ème 30 points
    • 14ème 25 points
    • 15ème 20 points
    • Suivants 10 points

Une coupe est remise par la FEFB au trois premiers de chaque classement (général, catégorie d'âge, féminine). Les prix sont cumulables.

Article 14. Les spectateurs (adultes et jeunes) ne peuvent intervenir en aucun cas au sujet d'une partie en cours. Et particulièrement, ils ne peuvent pas signaler un coup illégal, un match nul, une perte au temps, etc….Un joueur ayant terminé sa partie est considéré comme spectateur.

Article 15. L’organisateur doit afficher le règlement dans la salle du tournoi, ainsi que l’annexe A.4 du Vade-Mecum Fide et la directive III de ce même Vade-Mecum (Parties sans incrément incluant une fin au K.O.).

 

Annexe A.4 du Vade-Mecum de la Fide:

 

Lorsque la supervision du jeu est inappropriée les Règles de Compétition s’appliqueront, sauf lorsqu’elles sont précisées par les Règles du Jeu Rapide qui suivent :

a. Une fois que chaque joueur a achevé trois coups, aucune réclamation ne peut être faite à propos du placement incorrect d’une pièce, de l’orientation de l’échiquier ou du réglage de la pendule. En cas d’inversion du roi et de la dame, le roque avec ce roi n’est pas permis.

b. L’arbitre fera appliquer l’article 4 (le déplacement des pièces), seulement si l’un ou les deux joueurs le lui demandent.

c. Un coup illégal est achevé quand la pendule de l’adversaire a été déclenchée. L’adversaire est alors autorisé à réclamer que le joueur a achevé un coup illégal, avant que le demandeur n’ait lui-même

joué son coup. L'arbitre n’interviendra qu’après une telle réclamation. Cependant, si les deux rois sont en échec ou que la promotion d’un pion n’est pas achevée, l’arbitre interviendra, si possible.

d.1 Le drapeau est considéré comme tombé lorsqu’un joueur a fait une réclamation valide en ce sens. L’arbitre s’abstiendra de signaler la chute d’un drapeau, mais il peut le faire si les deux

drapeaux sont tombés. 2 Pour réclamer un gain au temps, le demandeur doit arrêter les deux pendules et avertir l’arbitre. Pour que la demande soit recevable, le drapeau du demandeur doit rester levé et celui de son adversaire être tombé, après l’arrêt des pendules. 3 Si les deux drapeaux sont tombés comme décrit en (1) et (2), l’arbitre déclarera la partie nulle.

 

Directive III du Vade-Mecum de la FIDE, Parties sans incrément incluant une fin au K.O.

III.1. Une "fin de partie au KO" est la phase d’une partie où tous les coups restant à jouer doivent être achevés dans un temps défini.
III.2 L’application de ces directives devra être obligatoirement annoncée avant la manifestation.
III.3 Cette annexe ne s’applique qu’aux Echecs Standards et aux Echecs Rapides sans incrément et non aux parties de blitz.
III.3.1 Si les deux drapeaux sont tombés et qu’il est impossible de déterminer quel drapeau est tombé en premier
III.3.1.1 La partie continue si ceci se produit lors d’une période qui n’est pas la dernière période de la partie.
III.3.1.2 La partie est déclarée comme match nul si ceci apparaît lors de la dernière période définie pour la partie.
III.4 Si le joueur au trait a moins de 2 minutes restantes à sa pendule, il peut demander qu’un incrément de 5 secondes par coup soit introduit pour les deux joueurs, si possible. Ceci représente une proposition de nulle. Si elle est refusée et que l’arbitre accepte la requête, les pendules seront ensuite programmées avec l’ajout de temps ; l’adversaire recevra deux minutes de temps additionnel et la partie continuera.
III.5 Si III.4 ne s’applique pas et que le joueur au trait a moins de deux minutes à sa pendule, il peut réclamer la nulle avant que son drapeau ne tombe. Il appellera l’arbitre et peut arrêter la pendule (voir Article 6.12.2). Il peut réclamer sur la base que son adversaire ne peut pas gagner par des moyens normaux et/ou que son adversaire n’a fait aucun effort pour gagner par des moyens normaux.
III.5.1 Si l’arbitre est d’accord que l’adversaire ne peut pas gagner par des moyens normaux ou qu’il ne fait aucun effort pour gagner la partie par des moyens normaux, il déclarera la partie nulle. Sinon, il remettra sa décision à plus tard ou rejettera la demande.
III.5.2. Si l’arbitre remet sa décision, l’adversaire peut recevoir deux minutes de réflexion supplémentaires et la partie continuera, si possible, en présence d’un arbitre. L’arbitre déclarera le résultat final plus tard dans la partie ou aussi tôt que possible après la chute d’un des drapeaux. Il déclarera la partie nulle s’il est d’accord que l’adversaire du joueur dont le drapeau est tombé ne peut pas gagner par des moyens normaux ou qu’il ne faisait pas suffisamment d’efforts pour gagner par des moyens normaux.
III.5.3. Si l’arbitre a rejeté la demande, l’adversaire recevra deux minutes supplémentaires.
III.6 Ce qui suit s’applique quand la compétition n’est pas supervisée par un arbitre :
III.6.1. Un joueur peut réclamer la nulle lorsqu’il a moins de deux minutes à sa pendule et avant que son drapeau ne tombe. Ceci termine la partie.
Il peut réclamer sur la base :
III.6.1.1 Que son adversaire ne peut pas gagner par des moyens normaux
III.6.1.2 Que son adversaire n’a fait aucun effort pour gagner par des moyens normaux.
En III.6.1.1, le joueur doit écrire la position finale et son adversaire doit la vérifier.
En III.6.1.2, le joueur doit écrire la position finale et fournir une feuille de partie à jour. L’adversaire vérifiera la feuille et la position finale.
III.6.2. La réclamation sera transmise à l’arbitre désigné.
[G.2 A partir du 1er Juillet 2014, chaque organisateur (d'un tournoi en 2h KO ou d'un tournoi rapide en 15 min. KO) a le choix d'appliquer l'annexe G ou pas. Cela doit être annoncé à l'avance dans le règlement intérieur du tournoi.
G.4 Il s'agit d'un nouvel article qui peut être appliqué. Mais il implique parfois le remplacement d'une pendule mécanique par une pendule électronique en cours de partie...
3. L’article 1.2 des règles du jeu précise clairement qu’il est interdit de mettre ou de laisser son roi en prise et de prendre le roi adverse.
Cette règle a une importance particulière en blitz et en partie rapide où l’adversaire a le droit de réclamer le gain de la partie ou la nulle pour tout coup illégal achevé, comme expliqué aupoint A.4.b. Tant qu’un joueur n’a pas achevé un coup illégal, il doit le reprendre et jouer un coup légal selon les modalités

 

Circuit JEF 2018 - Etape 6 Anderlues

club 525Le cercle La Bourlette Andrlues  vous invite au 6è JEF 2018 qu'il organise le dimanche 24 juin

JEF est l’acronyme de Jeunesse Echiquéenne Francophone. Cette compétition d’échecs est généralement établie sur  8 ou 9 étapes dans différentes villes de la communauté de Wallonie-Bruxelles, entre janvier et décembre.

chessconsult

MatetMots

Autres fédérations

FIDE FRBE-KBSB VSF
FFE SVDB FLDE
COIB DSB KNSB

Connexion

Réservé aux membres du CA

Tournois - Médias - News

Agenda

loupe

Compte bancaire

IBAN: BE88 3600 4853 2641
BIC:   BBRU BE BB
au nom de F.É.F.B. a.s.b.l